Le musée Lambinet, une maison de collectionneurs

Ca vous dit de remonter le temps dans un hôtel particulier du XVIIIe siècle ? Encore trop méconnu, l’intimiste musée Lambinet est une parenthèse enchantée au cœur de Versailles. Ce musée municipal est un joyau du patrimoine qui présente des collections saisissantes. Elles mettent en valeur les Beaux-arts et les arts décoratifs grâce à la reconstitution d’un appartement du XVIIIe siècle et à la présentation d’œuvres sur l’histoire de la ville. Aujourd’hui, cette bâtisse vous ouvre ses portes afin de révéler ses secrets. Nous avons rencontré sa directrice Emilie Maisonneuse et son adjointe Charlotte Bellando afin de découvrir le passé et les collections de ce « musée de collectionneurs ». 

Son histoire 

Notre voyage commence en 1752. A l’époque, le site est un hôtel particulier appartenant à Joseph-Barnabé Porchon, l’entrepreneur des bâtiments du roi Louis XV. En 1852, la famille Lambinet acquiert l’hôtel par l’entremise de Victor Lambinet (1813-1894), ancien avocat et fils du maire de la ville. Quatre générations s’y succèdent jusqu’au décès de Nathalie Sinclair dite Mme Lambinet (1857-1926). Dans ses collections se trouvent de nombreuses œuvres du XVIIIe siècle acquises auprès de son beau-père Victor Lambinet. 

Dans son testament, Nathalie Lambinet exprime son souhait de voir l’hôtel devenir un musée. Pour cela, elle a tout prévu jusqu’à choisir le futur conservateur. Les légataires testamentaires de Mme Lambinet donnent l’hôtel particulier à la ville. Le conservateur choisi par cette dernière ne sera pas retenu par la ville qui décide de nommer à ce poste René Pichard du Page (1886-1966). En 1927, l’ensemble de la collection de Mme Lambinet est vendu aux enchères. Une dizaine d’œuvres de cette collection n’ont pas été vendues et sont encore présentes au musée.  

En 1929, le musée Lambinet reçoit son premier don sous ces termes : “La présente donation a lieu sous la condition formelle que la ville de Versailles affectera le pavillon principal de la propriété faisant partie de la présentation donation, à un musée d’art et d’histoire, devant contenir des collections publiques, pour devenir une annexe de la bibliothèque municipale de la ville de Versailles, laquelle devra porter le nom de musée Lambinet.” Il ouvre ses portes au public en 1932. En 1944, la toiture ainsi que les façades nord et sud sont classées monument historique. Depuis octobre 2019, le musée Lambinet est en travaux afin de proposer au public un nouveau parcours permanent cohérent et moderne.

Gustave Boulanger, Portrait de Madame Lambinet née Nathalie Sinclair, peinture à l’huile, 1887  
Crédit photo : Ville de Versailles / Musée Lambinet

Ses collections 

Fort de son cadre idyllique et d’une histoire illustre, le musée abrite des collections étonnantes qui ont été enrichies au cours des siècles. Comme nous l’avons vu plus haut, les collections de Nathalie Lambinet sont dispersées lors d’une vente aux enchères. Heureusement, le musée a bénéficié du transfert du fonds des beaux-arts de la bibliothèque municipale située au musée Houdon dans l’hôtel de la marine et des affaires étrangères (l’actuel Bibliothèque centrale). Une part importante des dons provient de la collection de Charles Vatel (1816-1885), historien spécialiste de Charlotte Corday et de la comtesse Du Barry. Charles Vatel a fait un don considérable à la bibliothèque municipale en 1883. Ses collections acquises par le musée contiennent des portraits représentant des figures de l’Ancien Régime. Les rois Louis XV et Louis XVI et des membres de la Cour y figurent en bonne place avec des révolutionnaires célèbres tels que Charlotte Corday et Jean-Paul Marat. 

Les collections actuelles présentent des peintures, sculptures, mobiliers, gravures, dessins, céramiques, arts décoratifs qui témoignent d’un art de vivre à la française. De quoi émerveiller le public ! L’histoire de la ville y tient une grande place. “Nous possédons des tableaux représentant les quartiers Saint-Louis et Notre-Dame ainsi que le passage de la Geôle près du marché Notre-Dame. Il y a un mélange entre l’histoire nationale et locale.” explique Charlotte Bellando. Dès le milieu du XXe siècle, les legs, dons, dépôts et acquisitions se sont multipliés grâce aux particuliers, à la société des amis du musée et aux mécènes. Ainsi, le musée conserve et restaure des trésors insoupçonnés. “À partir de 1978, le musée est devenu une entité indépendante avec sa propre conservatrice Catherine Gendre. Grâce à l’aide de l’Etat, il y a eu un grand nombre d’acquisitions.mentionne Emilie Maisonneuve. Nous pouvons remercier les donateurs qui ont participé à la construction des collections hétéroclites du musée. 

Atelier sur le musée Lambinet avec des élèves de primaire 
Crédit photo : Ville de Versailles / Musée Lambinet

L’offre culturelle 

La valorisation des œuvres est une mission centrale du musée. On ne s’y ennuie pas car il y en a pour tous les goûts ! Le musée s’engage à favoriser l’accessibilité de ses collections et de ses expositions à travers une offre variée et adaptée. Cette offre permet de répondre aux attentes et besoins de chacun. Au programme : expositions, visites guidées, visites théâtralisées, conférences et ateliers d’expression artistique. Depuis 2013, le lieu accueille de nombreuses expositions permettant de découvrir différemment les collections : Les Amazones de la Révolution (2016), Viollet-le-Duc voyageur (2018), Cents portraits pour un siècle (novembre 2019), Les Lambinet, artistes et collectionneurs à Versailles (mai 2019). “On a fait des recherches sur Les Lambinet car l’histoire de la famille n’avait pas été étudiée auparavant. La première salle du nouveau parcours leur sera dédiée.” dit Charlotte.

Durant les travaux, l’équipe du musée propose une offre hors-les-murs afin de garder le lien avec les scolaires. “Nous avons exporté l’offre du musée dans les classes en proposant des activités artistiques avec des médiateurs. Il s’agit de les inciter à observer les œuvres directement au musée sur des créneaux dédiés quand il rouvrira.” explique Emilie. L’atelier Le musée vous rend visite permet de découvrir la vie quotidienne au temps des rois. L’atelier L’art du portrait leur permet de s’initier à la technique du portrait en dessin. Pour les maternelles et les crèches, une conteuse fait découvrir les collections à travers des comptines. 

Les publics à besoins spécifiques bénéficient d’une offre adaptée. Les équipes du musée proposent des vidéos en langue des signes français sur l’histoire et les collections du musée avec un guide-conférencier spécialisé. Le Lambinet est aussi présent dans des endroits plus inaccessibles. A la maison d’arrêt des femmes de Versailles, le musée propose des ateliers mêlant écriture et pratique artistique en collaboration avec Le Labo des histoires qui est une association dédiée à l’écriture. En 2019, les détenues ont eu la chance d’approcher de très près une œuvre originale (une tasse à soucoupe) sortie exprès des collections du musée afin de la dessiner.  

Nouvelle scénographie et tableau de Jacques-Noël-Marie Fremy, “Soldats abreuvant leurs cheveux dans la pièce d’eau des Suisses à Versailles”, huile sur toile, 1862 
Crédit photo : Ville de Versailles / Musée Lambinet

Moteur, ça tourne et action ! 

Figurez-vous que le Lambinet est sollicité pour les tournages. “En 2020, nous avons accueilli deux tournages. Pendant une journée, la chaîne ARTE a tourné un documentaire intitulé La véritable histoire de D’Artagnan de Augustin Viatte. Nous avons le seul tableau contemporain de D’Artagnan et des mousquetaires. Ensuite, nous avons reçu une équipe pour un documentaire sur Les Liaisons Scandaleuses de Pierre Choderlos de Laclos de Priscilla Pizzato. C’était pour des vues d’ensemble avec des comédiens de la Comédie Française et des interviews d’historien dans les salles” mentionne Charlotte. 

Un musée à l’ère du numérique 

Le Lambinet propose une valorisation de ses collections à travers un portail numérique. Elles sont accessibles gratuitement sur le site de la ville. Cette approche différente des collections permet de (re)découvrir des expositions et de présenter celles qui n’ont pas eu lieu à cause de la crise sanitaire. 

Les confinements ont permis de développer un nouveau format numérique Le musée Lambinet s’invite chez vous. Le public a accès sur le site du musée à des contenus sur l’histoire du lieu, ses collections et sur ses expositions. Trois rubriques sont proposées : pour tous, enfants, adultes. Elles proposent des vidéos avec des cours de dessin, une enquête policière autour d’une exposition, des coloriages, des ateliers créatifs et d’autres ressources. Ainsi, le musée a décidé de rendre le musée accessible à tous, que ce soit sur place ou en ligne. Raison de plus pour découvrir ses ressources numériques qui se trouvent ici

Savez-vous comment on numérise une œuvre ? C’est assez simple ! “Nous réalisons des campagnes photo des œuvres. Nous avons lancé une campagne de numérisation de notre fonds d’arts graphique. Nous donnons aux archives communales les œuvres sélectionnées afin qu’elles soient numérisées chez leur prestataire. Ensuite, elles sont versées sur le catalogue de la Plateforme Ouverte du Patrimoine (POP) du ministère de la Culture.” Cette plateforme propose un accès gratuit aux collections numérisées des musées français. Le Lambinet a fait numériser un grand nombre d’œuvres qui seront bientôt accessibles sur cette plateforme. Grâce à ces ressources numériques, les collections du musée continuent de vivre mais d’une nouvelle manière afin d’être accessibles au plus grand nombre. 

Un lieu en pleine évolution 

En 2019, l’équipe du musée décide de modifier l’intégralité du parcours de visite et sa scénographie. C’est un défi de taille ! Ce travail mobilise les ateliers municipaux et les talents de scénographe de Charlotte Bellando et de sa collègue Alice Gamblin, responsable de la régie des œuvres et de la documentation, avec qui elle travaille en binôme. Pour en savoir plus sur les travaux du musée et le métier de scénographie, notre article vous attend ici. Les visiteurs auront accès à un meilleur confort de visite et à de meilleures explications sur l’histoire et les collections du musée. 

On souhaite rendre visible le musée et en faire un lieu de convivialité. On a envie de faire venir le public avec des choses originales. Il y a toujours quelque chose à faire sur un bâtiment ancien que ce soit au niveau de la façade, de la grille ou de l’éclairage. Pour la réouverture, nous allons écrire un nouveau guide des collections car le précédent est très ancien” raconte Émilie. 

Le musée Lambinet est en pleine métamorphose ! Nous avons hâte de découvrir le nouveau parcours permanent et la scénographie qui saura mettre en valeur la beauté des œuvres. Encore un peu de patience, le musée ouvrira ses portes en fin d’année ! Nous espérons que vous serez au rendez-vous pour le découvrir. 

Un grand merci à Emilie et à Charlotte pour l’accueil et leur disponibilité durant l’entretien ainsi qu’à l’équipe du musée. 

En attendant sa réouverture, rendez-vous sur les pages Facebook et Instagram du musée pour suivre l’évolution des travaux et sur You Tube. Découvrez les ressources numériques du Lambinet sur le site de la ville. 

Adresse :
Musée Lambinet
54 Boulevard de la Reine 
78 000 Versailles 
01 30 97 28 75 
musee.lambinet@versailles.fr 

Sources : 

  • Entretien avec Emilie Maisonneuve et Charlotte Bellando – Avril 2022 
  • Site internet de la ville de Versailles – page du Musée Lambinet 
  • Brochure de visite “Musée Lambinet, une maison de collections XVIIIe – XIXe siècles”
  • Brochure sur Madame Lambinet – Musée Lambinet – 2018
  • Catalogue de l’exposition “Cent portraits pour un siècle” – 2019

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.